Festival BD de Colomiers : reportage

Voici quelques images pour vous mettre dans l’ambiance du festival.
La principale animation a permis de faire le lien entre la BD et les peintures préhistoriques. Il fallait entrer dans une sorte de grotte munis de lampes frontales :

Voici l’explication de l’expérience :

Et on pouvait dans le noir complet voir les dessins grâce à sa lampe :

Ce qui était amusant, et sans doute voulu, c’est qu’on avait placé juste à côté le stand de la BD chinoise, et Benjamin qui dessinait à l’ordinateur :

Ensuite, en se promenant dans les allées du hall Comminges, on pouvait rencontrer les auteurs et bien-sûr se faire dédicacer les albums. Pour commencer j’ai rencontré ces cinq jeunes gens du fanzine Le Barbu que j’ai interrompus en pleine création :

Plus loin Bruno Loth évoque la guerre d’Espagne avec sa série Ermo :

Kokor dédicace les Albums Coïncidence ou Grosse bêtise :

Difficile de les citer tous :

Bézian s’applique :

L’école des Beaux Arts est là :

et le public aussi, dans une ambiance de fête studieuse, comme toujours dans les festivals de BD :

Une excellente façon de passer une après-midi de dimanche pluvieuse …

Cet article, publié dans Culture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s